Météo ne sait plus le temps qu’il fait

Les prévisions météo ne sont plus disponibles

Après Cartes le mois dernier, c’est au tour de Météo de ne plus être capable de récupérer les prévisions météorologiques.

D’après un rapport de bug ouvert le 24 août, il semblerait que le problème soit bien plus simple à corriger que ne le fut celui de Cartes. La bibliothèque libgweather récupérait jusqu’à présent les données METAR fournies par le service météorologique des États-Unis, le National Weather Service. Ce dernier faisant doublon avec un autre service, l’Aviation Weather Center, il fut décidé de rediriger les demandes vers ce dernier. Il ne devrait donc y avoir qu’un changement d’adresse à effectuer.

Ce n’est pourtant pas la première fois que le problème survient, puisque d’après un autre rapport de bug, les adresses avaient déjà changé en 2011.

Cette nouvelle interruption de service montre encore une fois la difficulté à dépendre de services tiers, de n’avoir aucun contrôle sur ces derniers, et de ne pouvoir que constater que les développeurs de logiciels libres découvrent en même temps que leurs utilisateurs que leur application ne fonctionne plus.

GNOME pourra bientôt accéder aux données GPS de votre mobile

De plus en plus d’applications (Cartes, Météo…) ont besoin de connaître la localisation précise de l’utilisateur, dans le but de lui faciliter la vie en fournissant directement les données de l’endroit où il se trouve. Pour se faire, GNOME utilise le service GeoClue, qui peut utiliser plusieurs sources plus ou moins précises : GPS, Wi-Fi, modem 3G ou GeoIP. Malheureusement, la plupart des ordinateurs n’étant pas équipés pour pouvoir fournir des données fiables, la localisation se fait généralement à partir de l’adresse IP, dont la précision ne dépasse guère les dizaines de kilomètres (contre quelques mètres pour le GPS).

Dans le même temps, de nos jours, la plupart des gens possèdent un smartphone équipé d’un récepteur GPS. Ankit, étudiant indien à l’Institut national de technologie de Srinagar, a ainsi pour projet de travailler durant le Google Summer of Code 2015 sur une application Android (la version iOS viendra par la suite) qui agira comme un serveur de localisation pour le service GeoClue, et dont la découverte sur le réseau pourra s’effectuer depuis des clients mDNS tels que Avahi ou Bonjour. Tout se fera bien évidemment automatiquement, et l’utilisateur n’aura pas besoin de s’en préoccuper.

Maquette d’application Android

Comme on peut le voir sur les maquettes, l’utilisateur pourra choisir ou non de partager sa localisation avec d’autres périphériques, et la liaison pourra s’effectuer quant à elle par Wi-Fi, Bluetooth ou USB.

Ceux qui s’intéressent à la technique pourront lire le billet de blog d’Ankit, mais en gros, l’application Android utilisera les ServerSocket pour communiquer avec GeoClue. Et à chaque fois qu’Android obtiendra un nouvel emplacement par le biais de LocationListener, il transmettra les données de localisation à GeoClue sous forme d’une phrase NMEA, que ce dernier convertira ensuite sous forme de localisation GPS.

Et pour terminer sur les questions de vie privée, non seulement personne ne sera obligé d’installer une telle application sur son smartphone, mais le partage sera en opt in, et nécessitera donc l’accord de l’utilisateur. Tout comme c’est finalement déjà le cas dans les paramètres de confidentialité de GNOME.

Configurer la barre supérieure

Par défaut, les options de configuration accessibles depuis l’Outil de personnalisation sont plutôt limitées : afficher la date, les secondes (horloge) ou les numéros de semaine (calendrier). Et c’est à peu près tout.

Fort heureusement, il existe un certain nombre d’extensions pour pallier à ce manque de possibilités d’adaptation.

Mais selon votre version de GNOME, vous pourriez avoir envie de jeter un œil à l’article Forcer la compatibilité d’une extension GNOME Shell :)

Transparente

Dynamic Top Bar 13

Par défaut en noire, l’extension Dynamic Top Bar permet de rendre la barre complètement transparente, de jouer sur le degré de transparence, d’ajouter ou non des ombres, ou d’opter plutôt pour un dégradé de couleurs adapté au fond d’écran.

Cachée

Vous pourriez finalement préférer la cacher complètement, à l’aide de l’extension Hide Top Bar. Cette dernière propose un certain nombre d’options qui permettent d’opter plutôt pour une barre intelligente qui réapparaît à l’approche du curseur, ou de configurer un raccourci clavier pour la faire réapparaître.

Menu applicatif

Si vous préférez un bon vieux menu traditionnel pour pouvoir accéder à vos applications plutôt que de passer par la vue activités, il existe plusieurs extensions, telles que Applications Menu, qui est officiellement supportée par le projet GNOME, ou Frippery Applications Menu.

Emplacements

Pour pouvoir accéder rapidement à vos différents emplacements (dossier personnel, documents, images, musiques, téléchargements, vidéos… mais également vos favoris ou d’éventuels serveurs distants), il existe l’extension Places Status Indicator, qui est officiellement supportée par le projet GNOME.

Lecteur audio

Media Player Indicator

Avec l’extension Media Player Indicator, vous pourrez contrôler n’importe quel lecteur compatible avec le protocole MPRIS2, que ce soit Audacious, Banshee, Exaile, Rhythmbox et tant d’autres encore. En plus des contrôles de base (piste précédente, suivante, pause, stop), l’extension permet de lancer le lecteur par défaut ou d’y accéder rapidement, d’afficher la pochette de l’album ou la note du morceau, de contrôler le volume…

Météo

Si vous êtes enfermé dans une cave mais que vous souhaitez tout de même connaître le temps qu’il fait, vous pouvez utiliser l’extension OpenWeather. Cette dernière permet d’utiliser tout aussi bien les données du projet libre OpenWeatherMap, que celles de Forecast.io, tout en permettant de configurer les unités de température, de pression, de vitesse du vent, mais également le nombre de jours pour les prévisions, de choisir quoi afficher (température, conditions…), ainsi que son emplacement sur la barre supérieure.

Moniteur système

Avec System Monitor, vous pourrez toujours garder un œil sur les ressources utilisées, que ce soit l’occupation mémoire, la charge processeur, le trafic réseau, la température, le niveau de la batterie… Chaque élément étant bien évidemment configurable séparément, vous pourrez choisir de n’en afficher que certains, ainsi que le type d’affichage ou encore la vitesse de rafraîchissement.

Afficher toutes les fenêtres de tous les espaces de travail

All Windows

Lister et accéder à toutes les applications présentes sur vos différents espaces de travail d’un simple clique dans un menu avec All Windows.

Changer d’espace de travail

L’extension Top Panel Workspace Scroll permet quant à elle de pouvoir changer rapidement d’espace de travail en scrollant à l’aide de la molette de la souris ou du pavé tactile, directement sur la barre supérieure.

Mais si vous préférez quelque chose de plus visuel, qui vous indique à tout moment sur quel espace de travail vous vous trouvez, tout en vous permettant de changer rapidement à l’aide d’une liste, il existe également Workspace Indicator.

Désactiver le coin actif

Même si ça ne concerne pas la barre en elle-même, vous pourriez tout de même avoir envie de désactiver ce dernier, à l’aide de l’extension No Topleft Hot Corner.