En bref : Ubuntu, Fichiers, Agenda, GDM, Thunderbird…

Le mois dernier, Ubuntu souhaitait connaître l’avis de ses utilisateurs quant à l’utilité d’une sélection d’extensions GNOME. Les résultats du sondage viennent d’être publiés (18 330 personnes y ont participé), et comme on peut le constater, la plupart des extensions sont particulièrement plébiscitées.

Cela ne signifie pas que les extensions seront proposées par défaut, mais ça permet aux développeurs de mieux comprendre les attentes des utilisateurs. Par exemple, que ces derniers souhaitent un dock visible en permanence et non pas uniquement depuis la vue d’ensemble des activités. En ce qui concerne la position des boutons de la barre de titre, 54% des personnes les préfèrent à droite et 46% à gauche.

Fichiers 3.26 aura droit à une nouvelle fonctionnalité permettant de restaurer les onglets qui auront été fermés.

Ubuntu a récemment annoncé abandonner LightDM au profit de GDM, le gestionnaire d’affichage du projet GNOME. L’une des fonctionnalités intéressantes que proposait LightDM concernait la possibilité de se connecter sur une session invité (ne nécessitant pas d’identifiants et ne donnant pas accès aux données des autres comptes utilisateur… sauf quand il y a une faille de sécurité :)

Les développeurs d’Ubuntu ont indiqué travailler à l’intégration d’une telle fonctionnalité dans GDM, mais cette dernière ne sera sans doute pas prête avant 2018.

Le thème Arc pour Thunderbird (toujours en version alpha) vient de sortir une nouvelle version et propose désormais les variantes Dark et Darker.

Yash Singh vient de publier deux billets de blog (ici et ) pour montrer l’état d’avancement de la prise en charge des événements récurrents dans Agenda. Ça avance bien et nous devrions donc sans problème en bénéficier dans GNOME 3.26.

Insérer rapidement des emojis

De nos jours, les emojis sont partout. Sur nos smartphones, les différentes messageries, les réseaux sociaux… À tel point que Sony Pictures à même prévu de leur consacrer un film d’animation : Le Monde secret des Emojis 😂

Que ce soit sur macOS, Android ou iOS, il n’y a rien de plus simple que d’insérer ces petites images. Même Microsoft a enfin décidé de faciliter leur usage en incluant dans la Build 16215 de Windows 10 un sélecteur d’emojis invocable par l’utilisateur depuis n’importe quelle zone textuelle.

Mais qu’en est-il de notre plateforme ? Les développeurs de GNOME se sont bien penchés sur la question, mais malheureusement, rien n’a encore été implémenté 😥

Qu’à cela ne tienne ! Vous l’aurez sans doute deviné, il existe encore une extension pour combler cette lacune 😄

Une fois installée, Emoji Selector se place dans la barre supérieure et permet de parcourir plusieurs centaines d’emojis classées par catégories : émoticônes et personnes, nature, nourriture et boisson, activités et sports, voyages et lieux, objets, symboles, drapeaux…

Emoji Selector v3

Il n’y a qu’à cliquer sur l’emoji qui nous intéresse pour que cette dernière soit automatiquement copiée dans le presse-papier. Puis de retour dans notre application, il n’y a plus qu’à la coller et le tour est joué. Alors oui, ce n’est pas aussi bien intégré que si c’était directement proposé par GNOME, où une simple sélection insérerait automatiquement l’emoji au bon endroit, mais c’est toujours mieux que d’apprendre la table Unicode par cœur 😁

Il est par contre bien dommage que les emojis soient affichées sous leur forme monochrome plutôt que dans leur version colorée, bien plus simple à identifier. Firefox ayant de son côté choisi d’inclure la fonte Emoji One pour remédier à ce problème. Dommage également que l’on ne puisse pas effectuer de recherche, souvent bien plus rapide que de chercher visuellement l’emoji dont nous avons besoin.

Au niveau des options, plutôt succinctes, nous pouvons choisir d’afficher ou non une liste d’emojis récemment utilisées, ainsi que la taille des emojis et leur nombre par ligne.

Ça fait son office, mais on peut tout de même espérer voir GNOME rapidement combler son retard. Et il se trouve justement que cet été, notre projet préféré fêtera ses vingt ans. Ça serait génial que durant le GUADEC 2017, il y ait un petit hackathon pour implémenter tout ça. Puisque que serait un anniversaire sans toutes ces emojis joyeuses et colorées ? 🐧 🎂 🎁

De nouvelles options à venir dans l’Outil de personnalisation

Jeremy Bicha vient d’annoncer dans un billet de blog la publication de la première version de développement (3.25.2) du futur Outil de personnalisation 3.26.

Parmi les différentes nouveautés, nous pouvons citer une réorganisation du module dédié aux extensions. Les interrupteurs, actuellement sur la gauche, passent à droite. Par contre, il ne sera désormais plus possible d’installer ou de désinstaller des extensions directement depuis l’Outil de personnalisation, GNOME encourageant les utilisateurs à passer plutôt par Logiciels. Mais soyez rassurés, c’est la seule suppression ;-)

Outil de personnalisation 3.25.2

Autres nouveautés intéressantes, la possibilité de désactiver le pavé tactile lors de la saisie, d’afficher le niveau de charge de la batterie dans la barre supérieure ou de pouvoir enfin choisir l’emplacement des boutons de la barre de titre sans avoir à utiliser l’Éditeur dconf.

Plus anecdotique, la boîte de dialogue À propos affiche désormais le numéro de version de l’application, puisque étonnamment, seule la version de GNOME Shell y est actuellement présente, ainsi que le numéro de version de la bibliothèque GTK+. Cette dernière information pouvant être utile, maintenant que les numéros de versions de GNOME et de GTK+ sont désormais dissociés.

Plus technique, l’application a également été convertie vers la version 3 de Python, et les Autotools ont été abandonnés au profit de Meson.

Dash to Dock prend désormais en charge le multi-écran

La version 59 de l’extension Dash to Dock vient de sortir et offre enfin la possibilité d’afficher le dock sur tous vos écrans. Par contre, comme l’indique le développeur, il ne faut pas s’attendre pour le moment à pouvoir configurer le dock indépendamment sur chaque écran, ce dernier étant affiché à l’identique sur chacun d’eux. Ajoutons que l’isolation des espaces de travail par écran est également prise en compte.

Une nouvelle option fait également son apparition dans les actions possibles lorsque l’on clique sur une icône, Minimiser ou lancer l’exposé. Quand une application n’a qu’une fenêtre à l’écran, cette dernière est minimisée ou restaurée, mais quand plusieurs fenêtres d’une même application sont ouvertes, alors on bascule sur la vue d’ensemble des activités pour choisir plus facilement la fenêtre qui nous intéresse. Il est par contre dommage de constater que la vue d’ensemble affiche l’ensemble des fenêtres des différentes applications, alors qu’on aurait préféré ne voir que celles relatives à notre application.

Plusieurs problèmes ont également été corrigés, comme l’impossibilité d’afficher les préférences de l’extension chez certains utilisateurs, un souci de mise à l’échelle sur les écrans HiDPI ou le tiroir de messagerie qui n’était plus accessible si le dock empiétait sur l’emplacement de ce dernier.

En bref : Clear Linux, intégration des applications QT, Pdftag…

Clear Linux, le système haute performance développé par Intel, vient d’abandonner l’environnement de bureau Xfce au profit de GNOME. Phoronix en a profité pour effectuer divers tests de performance dans le but de vérifier si un tel changement entraînait des baisses de performance, mais il n’en est rien. GNOME fait jeu égal avec Xfce, environnement qui se veut léger et rapide.

LinuxFr a publié un article revenant sur certaines nouveautés de GNOME 3.24 et propose un entretien avec Adrien Plazas, le mainteneur de GNOME Games.

Jan Grulich vient d’annoncer dans un billet de blog que les applications Qt sous forme de Flatpak seraient désormais bien mieux intégrées à GNOME, que ce soit au niveau des icônes, des widgets ou du thème utilisé. Trois extensions Flatpak devront néanmoins être installées, comme indiqué dans dans le guide KDE (Styles and integration with other desktops).

Adrià Arrufat vient de sortir la première version stable de Pdftag, un éditeur de métadonnées (titre, auteur, sujet, mots clés…) pour documents PDF.

Sortie de GNOME 3.25.2

GNOME 3.25.2, la deuxième version de développement qui mènera au futur GNOME 3.26, vient de sortir.

Dans l’ensemble, cette version apporte principalement des corrections de bugs et autres petites améliorations par-ci par-là au niveau de la plateforme elle-même ; les nouveautés visibles par les utilisateurs étant plutôt limitées. Tout juste pouvons nous citer la transparence de la barre supérieure dont nous avons récemment parlé, l’ajout d’animations lorsque l’on minimise ou maximise les fenêtres ou encore quelques améliorations de performances… rien de réellement transcendant à ce niveau du cycle de développement, même si c’est toujours une bonne chose de bénéficier de centaines de corrections de bugs :P

La vraie bonne nouvelle sera sans doute l’apparition d’un nouveau mainteneur pour Disques, qui était plus ou moins à l’abandon depuis plusieurs années. Cette nouvelle version de notre outil de gestion de disques a donc eu droit à un petit nettoyage de code, des corrections de bugs, une clarification de la signification de certaines options (montage, chiffrement…), une limitation de la longueur maximale des étiquettes quand elle est connue, l’affichage de l’UUID du volume sélectionné, l’ajout d’une entrée de menu pour créer une nouvelle image disque…

Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’annonce officielle de Javier Jardón.

Ajout d’un mode Picture in Picture

Cette fonction, proposée sous forme d’une extension, Window Corner Preview, permet d’intégrer dans un coin de l’écran une fenêtre que l’on souhaite continuer à suivre pendant que l’on fait autre chose, tout en restant toujours au-dessus des autres fenêtres. Il s’agit en général d’une vidéo.

Et à vrai dire, sur bien des plateformes qui proposent déjà une telle fonctionnalité (Windows 10 le permet depuis la Creators Update), cette dernière est généralement limitée à ce domaine (lecteur vidéo, vidéo YouTube, visioconférence avec Skype…).

Natoo et Léa font les fofolles dans le mode Picture in Picture

Ici, la fonction est bien plus généraliste et vous permet d’afficher n’importe quelle fenêtre. Que ce soit une vidéo YouTube, un appel Skype, l’avancement d’un rendu 3D ou une présentation sans grand intérêt. À l’inverse du Compact Overlay de Windows 10, les différentes applications n’ont ici pas besoin d’implémenter quoi que ce soit pour se voir afficher sous forme de vignette.

Les options sont pour le moment plutôt succinctes. Vous pouvez choisir la fenêtre que vous souhaitez afficher puis choisir la taille de la vignette. De passer votre curseur au-dessus de cette dernière la rendra semi-transparente pour que vous puissiez voir ce qu’il y a en dessous.

Vous pouvez également choisir le coin de l’écran que vous préférez, mais cette possibilité gagnerait à être simplifiée. Pour le moment, un clique gauche envoi la vignette vers le coin opposé, un clique milieu la déplace dans le sens antihoraire et un clique droit dans le sens horaire.

Pour le reste, ça fait son boulot, et il est toujours agréable de voir arriver de nouvelles extensions toujours plus diversifiées.

Nouvelle version du script GNOME Layout Manager

Nous en avions parlé à sa sortie, mais GNOME Layout Manager possédait alors un certain nombre de limitations qui pouvaient être bloquantes, comme l’impossibilité de pouvoir sauvegarder votre configuration pour facilement revenir en arrière. Les dispositions Windows et macOS étaient également plutôt succinctes et se limitaient surtout à l’installation d’un dock ou d’un panel.

Mais le projet a continué son petit bonhomme de chemin et en tout juste un mois, bien qu’aucune version stable ne soit encore officiellement proposée, GNOME Layout Manager a finalement comblé quasiment toutes ses lacunes. Nous pouvons désormais sauvegarder et recharger une configuration existante, tout comme nous pouvons facilement revenir sur un GNOME à la vanille (thème par défaut et désactivation des différentes extensions).

GNOME Layout Manager

Les dispositions Windows et macOS sont désormais bien plus complètes (thèmes de fenêtres et d’icônes adaptés, fond d’écran, position des boutons de la barre de titre…) et de nouvelles extensions font également leur apparition, comme celle offrant une barre de menu global avec la disposition Unity.

La disposition Unity
La disposition Unity avec la barre du menu global
La disposition macOS
La disposition Windows 10

Nous pouvons donc désormais recommander ce script pour les personnes n’appréciant pas GNOME dans sa configuration par défaut et qui n’auraient pas le temps ou l’envie de le customiser par eux-mêmes.

Tout juste pouvons nous regretter qu’il ne soit pas encore possible d’exporter nos propres configurations sous une forme facilement partageable.