Sortie de GNOME 3.26

Ça y est. Le tout nouveau GNOME 3.26 est disponible.

Et cette fois-ci, le bureau lui-même a droit à quelques nouveautés bienvenues. Dans la vue d’ensemble des activités, la taille des vignettes des fenêtres a été augmentée, ce qui rend leur sélection plus facile. Et lors d’une recherche, la mise en page a été retravaillée pour pouvoir afficher plus de résultats, tout en étant plus lisibles.

Il est également possible d’effectuer des recherches sur les actions du système (déconnexion, redémarrage, mise hors tension, verrouillage de l’écran…). Lors de la minimisation ou de la maximisation d’une fenêtre, de nouvelles animations font leur apparition. Et lorsque aucune fenêtre n’est maximisée, la barre supérieure devient désormais transparente, donnant l’impression d’un bureau plus grand.

Autre nouveauté importante, l’interface des Paramètres a été complètement remaniée et affiche désormais un panneau latéral pour pouvoir naviguer entre les différents modules. Les paramètres concernant le réseau et l’affichage ont également été retravaillés.

Le nouveau Centre de contrôle

Le reste des applications n’est pas en reste. Fichiers peut désormais rechercher dans le contenu même de vos documents (fichiers texte, PDF, LibreOffice ou MS Office…). Les onglets fermés peuvent être restaurés à l’aide du raccourci clavier Ctrl + Shift + T. Les archives peuvent être décompressées sur des serveurs distants.

Le navigateur Web peut désormais synchroniser vos signets, mots de passe, historique de navigation… au travers du service Firefox Sync. Synchronisation qui fonctionne tout aussi bien entre les deux navigateurs que sont Web et Firefox.

Fin 2017, GNOME découvre enfin les émojis en couleur 😁 Et bonne nouvelle, ces derniers pourront désormais être insérés bien plus facilement dans vos messages et documents, à l’aide d’un sélecteur graphique. Certaines applications, comme le client IRC Polari, en tirent d’ores et déjà parti.

Les émojis sont désormais en couleur

Machines peut désormais partager des dossiers entre l’hôte et l’invité. On peut enfin ajouter des événements récurrents dans l’agenda. To Do prend désormais en charge le service Todoist. Le Visionneur de documents prend désormais en charge les documents Adobe Illustrator et CBR

Et bien évidemment, en plus des principales nouveautés, nous avons droit à de nombreuses petites améliorations bienvenues un peu partout, ainsi que d’innombrables corrections de bugs.

Mais je ne vais pas refaire les notes de version, qui n’ont malheureusement pas encore été traduites en français, mais que je vous invite tout de même à parcourir. Vous pouvez également jeter un œil au billet de blog de Georges Basile Stavracas Neto, qui donne quelques infos supplémentaires, tout en proposant diverses vidéos mettant en avant certaines nouveautés.

Cette nouvelle version est donc un très bon cru, mais qui comporte tout de même son lot de déceptions. Certaines fonctionnalités particulièrement attendues, comme la juxtaposition de quatre fenêtres ou la mise à l’échelle fractionnée nécessaire à la bonne prise en charge des écrans HiDPI n’étaient malheureusement pas prêtes à temps et seront donc repoussées à la prochaine version, prévue pour le mois de mars 2018.

6 réflexions au sujet de « Sortie de GNOME 3.26 »

  1. > ou la mise à l’échelle fractionnée nécessaire à la bonne prise en charge des écrans HiDPI n’étaient malheureusement pas prêtes à temps

    Aarrgh! J’attends cette fonctionnalité avec impatience…

    Merci pour l’annonce et pour ton blog en général. :)

    1. Il reste encore un petit espoir pour que ce soit prêt et accepté pour la première révision prévue pour le 4 octobre, ce qui éviterai d’attendre encore six mois, mais sans la moindre garantie.

  2. Pourquoi tu parles de « Centre de contrôle » renommé en « Paramètres »? Ça s’appelait déjà « Paramètres » depuis GNOME 3.8 (avait c’était « Paramètres Système »).

    1. C’est ce que Georges Basile Stavracas Neto semblait dire :

      « You’re probably aware of it already, but GNOME Control Center’s UI was revamped and rebranded as “Settings”. I think that this rebrand, together with GNOME Tweak Tools becoming “Tweaks”, make it clearer and more obvious the different purposes of those apps. »

      Et ce n’est pas la première fois, puisque déjà au mois d’août, il indiquait dans un billet de blog dédié à ce gros chantier : « Introducing Settings, the new Control Center. Settings is the rebranded name of Control Center. » Ça semblait tellement mis en avant, que je m’étais dit que dans la doc et je ne sais trop où encore, on devait sans doute toujours y faire référence comme le Centre de contrôle.

      Mais c’est bon, j’ai reformulé ce passage :p

      1. Je peux t’assurer que c’était jamais « vendu » comme « Control Center ».

        C’est « Settings » depuis GNOME 3.8, « System Settings » de GNOME 3.0 à GNOME 3.6, et dans GNOME 2.x des « capplets » indépendantes.

        Georges s’est trompé, et je l’ai rappelé à l’ordre pour le premier blog, mais il a quand même répéter l’erreur. OMG Ubuntu a fait la même erreur que toi, donc c’est pas de ta faute :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *