Sortie de Games 3.18.0

Adrien Plazas vient de sortir la toute première version stable de son gestionnaire de jeux vidéo, Games. Tout comme les lecteurs audio qui font désormais office de discothèques, le but est de proposer à l’utilisateur, depuis une même application, l’accès à l’ensemble des titres disponibles.

Sur un ordinateur, les jeux peuvent provenir de nombreuses sources différentes, et prendre de nombreuses formes :

  • Les jeux installés depuis Logiciels, qui sont listés au milieu de toutes les autres applications
  • Les jeux Steam, accessibles depuis le client Steam
  • Les consoles de jeux vidéo ou le retrocomputing, dont les jeux sont fournis sous forme de fichiers ROM, d’images disque ou d’archives qui nécessitent des applications différentes selon les plate-formes d’origine
  • Certains moteurs de jeu, tels que LÖVE ou celui de Doom, qui distribuent leurs jeux sous forme de paquets et nécessitent le bon moteur pour pouvoir fonctionner
  • Les jeux Web disponibles depuis un navigateur

Actuellement, il n’existe aucune méthode cohérente pour accéder à tous ces types de jeux, qu’ils soient sous forme d’applications ou de simples fichiers, et c’est bien le problème que tente de résoudre Games en listant tous les jeux disponibles sur votre ordinateur, tout en vous permettant de parcourir votre collection et de jouer au jeu qui vous intéresse le plus simplement possible.

La fenêtre principale de Games 3.18.0

L’application est pour le moment capable de gérer les jeux GNU/Linux traditionnels, les jeux Steam, les jeux LÖVE, ainsi que les jeux console NES, Super Nintendo, Game Boy, Game Boy Color et PC-Engine.

Les jeux issus de nombreuses autres plate-formes peuvent être listés (Amiga, Dreamcast, GameCube, Wii…), mais ne sont pas encore jouables.

L’intégration s’effectue par le biais de l’API Libretro (au travers des bibliothèques Retro et RetroGtk), ce qui permet aux vieux jeux console de pouvoir être jouables directement depuis l’application.

Pour la prochaine version, il est prévu d’afficher des pochettes pour tous les jeux, de mieux exploiter les métadonnées pour pouvoir affiner les recherches, de prendre en charge la souris et les manettes de jeu, le mode plein écran, de pouvoir mettre des jeux en favoris, de fournir des résultats au moteur de recherche de GNOME Shell…

Et bien évidemment, de rendre jouables les vieilles machines Sony, SNK, Nintendo, Atari, NEC, Commodore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *