Sortie de l’ordinateur Endless

L’ordinateur Endless

Après deux années de mystère, Endless Mobile vient d’annoncer la disponibilité de l’ordinateur Endless, dont le but est de fournir une machine aux 4,5 milliards de personnes qui en sont toujours dépourvues.

Une campagne Kickstarter a également été lancée, dans le but de récolter 100 000 dollars et d’aider à lancer le produit dans les deux marchés initiaux que sont le Mexique et le Guatemala. Par la suite, ils comptent s’étendre dans le reste de l’Amérique du Sud, suivi de l’Asie, du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Endless Mobile n’est pas un organisme caritatif mais une entreprise qui compte vendre un produit. Et puisque le public cible se situe principalement dans les pays émergents, il fallait une machine la moins chère possible, la plus simple d’utilisation qui soit, et qui puisse éventuellement se passer d’une connexion Internet, ou dont la connexion serait de mauvaise qualité.

Pour les premiers prototypes, ils étaient partis d’Android, avant de se rendre compte des trop nombreuses limitations qui empêchaient d’en faire un environnement de bureau à part entière, capable de faire fonctionner également des applications traditionnelles. Ils se sont donc tournés vers GNU/Linux et GNOME 3, qu’ils ont modifié pour répondre à leurs besoins.

Dans le but de baisser les coûts, ils sont partis sur du matériel que l’on retrouve dans les smartphones : processeur Intel Bay Trail-M N2807, 2 Go de RAM, SSD de 32 ou 500 Go selon les modèles, ports RJ-45, USB 2 et 3, HDMI, puis éventuellement WiFi et Bluetooth 4.0 pour le modèle le plus cher. La machine devant également pouvoir être reliée à un téléviseur, pour que les utilisateurs ne soient pas obligés d’acheter un écran supplémentaire.

Niveau applicatif, on retrouve de nombreux logiciels libres, comme Chromium (qui offre donc un accès au Chrome Web Store), des applications de base pour regarder des photos ou des vidéos, écouter de la musique, une suite bureautique, des jeux éducatifs…

Une version hors ligne de Wikipédia est également fournie

De nombreux contenus sont également pré-installés, tels que des versions hors-ligne de Wikipédia et l’Académie Khan, ainsi que d’autres contenus relatifs à la santé, la cuisine, l’agriculture ou la maternité.

Maintenant, reste à savoir si le public concerné sera intéressé par des ordinateurs à 169 et 229 dollars, quand les gens ne jurent plus que par leur smartphone ;)

3 réflexions au sujet de « Sortie de l’ordinateur Endless »

  1. Partir d’Android, on ne peut pas dire qu’ils se sont tournés vers Linux, puisqu’ils y étaient déjà ! Ils se sont tournés vers une autre distribution Linux, ou vers GNU/Linux, comme vous voulez, mais pas seulement « vers Linux » puisqu’Android *est* une distributions Linux.

  2. Partir d’une linux plutôt que d’Android, très bon choix.
    Autant une énième version modifié de Gnome, quel intérêt ? Je veux dire, outre le fait qu’il en existe déjà 15 000 variantes différentes, et même si j’aime beaucoup Gnome (j’y suis encore revenu après avoir encore tenté de m’en séparé). Autant quand je vois Machines économe et Gnome dans la même phrase, quand on voit que sans rien d’autre que GShell lancé on atteint facilement 6-700Mo de RAM, ça me fais bien rire.

    À mon sens, ils feraient mieux de partir de quelque chose de plus léger, genre du LXQt ou du XFCE (et en profiter pour contribuer, ça serait cool de leur part) voir carrément d’une distrib adapté au pays émergents et aux petites configs (Emmabuntüs au hasard).

    Donc malheureusement pour eux, ça sent le pétard mouillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *