Sortie de Shotwell 0.23.1

Shotwell 0.23.1

J’avais raté l’information, mais Geary n’est finalement pas le seul projet à avoir trouvé repreneur après la dissolution de la fondation Yorba. La liste de diffusion de Shotwell nous apprend que Jens Georg a repris la maintenance du projet le 15 avril dernier, et qu’il a déjà sorti deux nouvelles versions, la 0.23.0 le 25 avril et la 0.23.1 le 23 mai. Ces dernières corrigent une quinzaine de bugs, ajoutent de nouvelles icônes en haute résolution ainsi qu’une nouvelle icône symbolique; sans oublier les inévitables mises à jour de traductions, particulièrement nombreuses cette fois-ci.

On apprend également qu’au début du mois, Adam Dingle, le fondateur de la fondation Yorba, a transféré le copyright de toutes les applications à la Software Freedom Conservancy, un organisme sans but lucratif pour la promotion et l’amélioration des projets de logiciels libres et à code source ouvert. Ceci inclut aussi bien Shotwell et Geary, que Valencia, le greffon gedit pour la prise en charge du langage Vala, ou gexiv2, un wrapper pour Exiv2.

Jens Georg, alors tout récent mainteneur, en profite pour rappeler que sa mission est de veiller à ce que Shotwell reste l’excellent gestionnaire de photos qu’il est actuellement. Et que pour cela, il compte améliorer l’expérience utilisateur, que ce soit en termes de stabilité, de rapidité ou d’interface, tout en sélectionnant soigneusement les nouvelles fonctionnalités qui seront implémentées, comme une géolocalisation améliorée ou un meilleur système d’étiquettes.

Le futur de Photos

Jusqu’à présent, les développeurs de Photos se sont surtout attachés à faire de cette application une visionneuse et un organisateur de photos aussi agnostique que possible quant à la provenance de ces dernières, permettant d’afficher tout aussi bien des photos stockées localement sur le disque dur de l’utilisateur, qu’en provenance de services distants tels que Facebook, Google ou Flickr.

Cette partie étant considérée comme mature, il est désormais temps de passer à l’étape suivante ;)

Édition

Photos utilise d’ores et déjà la bibliothèque graphique GEGL qui devrait être au cœur de la prochaine version de GIMP, et dont le développeur Jehan a récemment présenté la dernière version sur LinuxFR.

Une telle bibliothèque, qui bénéficie de la collaboration de développeurs d’un nombre grandissant de projets qui y font désormais appel, devrait pouvoir offrir de grandes possibilités en terme de filtres (flou, netteté, filtres artistiques, etc.), de modification des couleurs (balance, saturation, etc.) ou de traitement (découpe, redimensionnement, rotation, etc.)

Le design de la nouvelle interface suit les grands principes de GNOME Shell : « concevoir une interface permettant l’auto-apprentissage des débutants, qui soit efficace pour les utilisateurs avancés, tout en étant optimisée pour les personnes ayant un niveau intermédiaire ».

Les autres principes étant de réduire la quantité de travail que l’utilisateur doit fournir, la prévention des erreurs lorsque c’est possible (tout en permettant de pouvoir facilement revenir en arrière lorsque elles se produisent), tout en privilégiant l’affichage du contenu.

Les différents outils d’édition sont organisés selon une logique de flux de travail : découpage, correction des couleurs (luminosité, contraste, saturation…), amélioration de la netteté, ainsi que l’application d’éventuels filtres.

Le flux de travail
Les différents filtres

Import

Photos gère parfaitement les photos déjà présentes, mais un gros travail est prévu pour faciliter l’import de nouvelles photos depuis l’appareil photo de l’utilisateur. L’import devant pouvoir être effectué d’un simple clique, tout en garantissant que ce soit sans erreur, et parfaitement bien rangé à l’arrivée.

Partage

L’autre grand chantier concerne le partage. De nos jours, la plupart des gens prennent des photos dans l’idée de les partager. À terme, il est prévu de doter GNOME d’une infrastructure de partage (partage de contenu entre applications sandboxées, accès à des services depuis des applications sandboxées, partage sur les réseaux sociaux…). Mais la notion de partage étant si importante de nos jours, qu’il est prévu d’ajouter la prise en charge des différents réseaux sociaux bien avant qu’une telle infrastructure ne soit enfin disponible.

Partage par courrier électronique ou sur les réseaux sociaux

Améliorations générales

En dehors des fonctionnalités d’édition, d’import ou de partage, d’autres changements sont prévus, comme une vue chronologique améliorée :

La vue chronologique

Les principaux changements concernent l’ajout de dates, le passage aux vignettes carrées, ou le fait de cacher le titre des différentes images dans le but de rendre la vue moins encombrée et la navigation plus facile.

Autre changement, la présence d’une barre latérale Détails. Cette dernière devant permettre d’organiser les photos en leur donnant un titre et une description, ou en les assignant à différents albums.

La nouvelle barre latérale pour l’organisation des photos

Modifier les applications par défaut

Pour modifier votre navigateur web, client de messagerie, calendrier, lecteur de musique, de vidéos ou votre visionneur d’images utilisés par défaut, vous pouvez rechercher l’application Détails, ou vous rendre dans les paramètres de GNOME, section Système, puis Détails.

Liste d’applications par défaut dans GNOME 3.16

Changer d’application par défaut en fonction du type de fichier

Vous pouvez également modifier l’application par défaut qui est utilisée pour ouvrir un certain type de fichier. Pour cela, sélectionnez un type de fichier dont vous souhaitez changer l’application par défaut. Par exemple, pour définir l’application à lancer lors de l’ouverture d’un fichier PDF, sélectionnez un fichier .pdf. Faites un clic droit sur le fichier et choisissez Propriétés. Cliquez sur l’onglet Ouvrir avec. Sélectionnez l’application voulue et cliquez sur Définir par défaut.

Modification de l’application par défaut en fonction du type de fichier

Sortie de gThumb 3.4.0

gThumb 3.4.0

Après deux ans de développement, et bien que certaines distributions proposaient déjà la version instable comme visionneur d’images par défaut, la nouvelle version de gThumb est enfin disponible.

Les grosses nouveautés, ce sont la modernisation de l’interface, qui s’intègre bien mieux à GNOME 3, le thème sombre par défaut, ainsi que la possibilité d’appliquer facilement de nombreux filtres à vos images.

Ajout d’un filtre rétro dans gThumb 3.4.0

Pour le reste des changements :

  • Remplacement du menu traditionnel par une barre d’en-tête
  • Thème sombre par défaut
  • Meilleur support des fichiers RAW, en utilisant libraw plutôt que libopenraw
  • Visionneur d’images : ajout d’un cadre autour des images
  • Meilleure qualité d’affichage lors d’un zoom arrière
  • Chargement plus rapide des grosses images
  • Lecteur multimédia : la barre de lecture est désormais cachée passé un certain délai
  • Propriétés des fichiers : ne montre que les propriétés principales par défaut, tout en permettant de toutes les afficher
  • Utilisation d’icônes symboliques
  • Ajout du support des fichiers TIFF
  • Ajout d’un filtre sur les notes attribuées aux images
  • Possibilité d’appliquer le profil de couleur intégré pour les images JPEG
  • Nouveaux outils de modification d’images : effets spéciaux (un peu plus d’une douzaine de filtres sont actuellement proposés), courbes
  • Unification des outils d’égalisation de l’histogramme et d’ajustement du contraste : une prévisualisation des différents filtres est désormais disponible
  • Niveaux de gris : une prévisualisation des différents filtres est désormais disponible
  • Lecteur vidéo : les captures d’écran sont désormais sauvegardées sans montrer de boîte de dialogue. Un message est désormais indiqué dans la barre d’état. L’emplacement des sauvegardes peut désormais être précisé dans les préférences de l’extension
  • Visionneur d’images : ajout d’un bouton Ajuster en hauteur
  • Glisser-déposer : les fichiers sont désormais déplacés par défaut
  • Une demande de confirmation est désormais demandée avant tout déplacement de fichiers
  • Modification des raccourcis clavier : a est désormais utilisé pour l’ajustement du contraste et h pour l’ajustement en hauteur

Ils ont vraiment fait de l’excellent boulot.

Maintenant, adepte du release early, release often, j’espère qu’il ne faudra pas attendre deux ans de plus pour la prochaine version ;)

Sortie de Shotwell 0.22

Cinq mois après la précédente version stable, une nouvelle version de Shotwell vient de sortir, mais ne contient finalement rien de particulièrement transcendant. L’interface n’a, par exemple, toujours pas été retravaillée pour répondre aux bonnes pratiques préconisées par le projet GNOME (comme la barre d’en-tête) et ne contient pas non plus de filtres pour améliorer facilement ses photos (noir et blanc, vintage…), comme a pu commencer à le faire gThumb dans sa dernière version de développement, et qu’on retrouve également dans Apple Photos. Fonctionnalité inutile pour certains, mais qui reste très demandée par le grand public.

Shotwell 0.22

Au niveau des nouveautés, nous avons donc :

  • Améliorations de l’interface utilisateur
  • Tri plus naturel des photos (photo 2 n’est plus classée après photo 10)
  • Amélioration des vignettes vidéo
  • Amélioration du support des métadonnées pour les uploads sur Facebook
  • Les recherches enregistrées supportent désormais les textes définis / non définis
  • Import du titre et du temps d’exposition quand ils sont disponibles
  • Ajout du tri par nom de fichier
  • Sans oublier les diverses corrections de bugs et mises à jour des traductions