Comment cacher des fichiers ou des dossiers sans les renommer

Nautilus Hide 0.1.1

Habituellement, quand vous souhaitez cacher un fichier ou un dossier, il vous suffit de le renommer et d’ajouter un point au tout début du nom.

Il existe néanmoins certaines situations, comme une application qui tiendrait absolument à créer un dossier à la racine de votre dossier personnel ou de votre dossier Documents et dont la présence vous gêne, mais que vous ne pouvez malheureusement pas renommer sous peine de voir l’application ne plus pouvoir y accéder.

Pour cela, il vous suffit de créer un fichier .hidden (le fichier commence par un point), et d’y indiquer tous les fichiers ou dossiers que vous souhaitez cacher, à raison d’une entrée par ligne. Il ne vous reste ensuite plus qu’à rafraîchir (raccourcis F5 ou Ctrl-R) pour que ces derniers ne soient plus visibles.

Pour plus de facilité, une extension pour Fichiers est également disponible, Nautilus Hide, qui vous permet de cacher ou rendre visible directement depuis le menu contextuel.

Liste des projets acceptés pour le Google Summer of Code 2015

Google Summer of Code 2015

Tous les ans, plutôt que de passer l’été à vendre des beignets sur la plage, Google permet à des étudiants de travailler sur des projets libres. Le fameux Google Summer of Code.

Cette année, 24 projets GNOME ont été acceptés :

  • Accessibility Toolkit : permettre à Orca (le lecteur d’écran de GNOME) de pouvoir fonctionner avec des applications écrites en Java.
  • Banshee : amélioration de l’interface et de la prise en charge d’OS X.
  • coala : développement d’une interface graphique à cet outil en ligne de commande.
  • Documents : prise en charge des collections.
  • Evolution : développement d’une extension ActiveSync.
  • Fichiers : implémentation d’une nouvelle gestion des lecteurs et du réseau, qui remplacerait les actuels menus Connexion à un serveur et Parcourir le réseau.
  • F-Spot : portage en GTK+ 3.
  • Gedit : développement d’un greffon d’analyse statique de code basé sur coala.
  • GeoClue : la plupart des ordinateurs n’ayant pas de GPS, permettre le partage de position depuis les smartphones Android (ainsi qu’iOS, si le développeur a le temps), pour une localisation plus précise.
  • Getting Things Gnome : modernisation de l’interface, nettoyage de code et utilisation des dernières technologies GNOME.
  • GNOME Keyring : le programme n’étant plus compatible avec les dernières versions de GnuPG, un nouveau mécanisme sera développé, permettant à GnuPG de rechercher directement la phrase secrète (passphrase) dans GNOME Keyring, de la demander à l’utilisateur s’il ne trouve rien, et de la sauvegarder ensuite.
  • GNOME Keysign : application qui permettra de pouvoir s’échanger des clés OpenPGP de façon simple et sécurisée. Presque prête, le développeur compte ajouter la prise en charge de l’internationalisation, puis implémenter une nouvelle méthode plus sûre, pour le transfert de fichiers.
  • GNOME Shell : lors d’une session verrouillée, bloquer le port USB quand quelqu’un tente d’y connecter un périphérique dont l’identifiant n’aurait jamais été utilisé auparavant, dans le but de renforcer la sécurité du système et l’intégrité des données de l’utilisateur.
  • GNOME Shell : ajout de nouvelles sources d’événements dans le centre de notifications : rappels pour les anniversaires, notifications météorologiques
  • GStreamer : création d’un débogueur.
  • GTK+ : implémentation d’un écran d’aide qui listerait automatiquement tous les raccourcis clavier ou gestes tactiles d’une application.
  • GTK+ : création d’un nouveau composant pour afficher une image, zoomer, pivoter…
  • Horloges : refonte de l’interface et ajout de nouvelles fonctionnalités (conversion de temps, pouvoir nommer les alarmes…).
  • Journaux : amélioration de l’interface, ajout de nouvelles fonctionnalités et création de tests unitaires.
  • Machines : amélioration de l’assistant d’installation (portage vers GtkAssistant) et de la prise en charge des type MIME. Ainsi que la correction du plus grand nombre de bugs possible.
  • Nibbles : portage en Vala et utilisation des dernières technologies GNOME.
  • Nuntius : projet d’application qui permet de faire communiquer GNOME et des smartphones Android, autorisant par exemple la réception et le fait de pouvoir répondre à des SMS ou des messages WhatsApp, directement depuis le centre de notifications.
  • Polari : possibilité d’être notifié de l’utilisation de certains mots lors d’une conversation (avec possibilité de ne pas l’être sur certains canaux), meilleure gestion des erreurs, assistant de première utilisation et prise en charge des sites de partage de textes.

Notez qu’il ne s’agit que de la liste des projets qui ont été acceptés. Il n’y a aucune garantie sur le fait que les étudiants pourront mener leur projet à terme, et que la qualité du travail soit suffisamment bonne pour qu’il soit un inclus dans les différentes applications.

Rien ne dit que nous retrouverons donc toutes ces fonctionnalités dans la prochaine version de GNOME.

Une meilleure communication autour de Fichiers

Carlos Soriano Sánchez, le mainteneur de Fichiers, vient de poster un billet de blog où il revient sur certains changements introduits dans Fichiers 3.16, et ce qui est prévu pour la prochaine version.

Il y explique également que certains changements controversés, sont surtout dû au faible nombre de personnes testant les versions de développement, et par conséquent, le faible nombre de retours utiles obtenus. Il faut donc malheureusement attendre la sortie de la version stable pour voir les gens réagir, ce qui interdit tout changement au niveau de l’interface. Les utilisateurs sont donc contraints de devoir attendre six mois de plus, et l’arrivée d’une nouvelle version.

Il aborde ensuite un problème souvent reproché aux développeurs GNOME, leur manque d’écoute des utilisateurs et de leurs suggestions. Il trouve cela injuste, en citant quelques exemples récents : la perturbante suppression du raccourci F5 pour rafraîchir le contenu d’un répertoire, le fait que le réglage du zoom n’était plus sauvegardé (alors qu’il ne l’avait jamais été), ou le souhait de pouvoir ouvrir plusieurs fichiers simultanément avec une autre application. Problèmes qui ont tous été corrigés.

Mais il est d’accord pour dire que le gros problème, c’est finalement le manque de communication. Les développeurs ont certains objectifs, qui nécessitent parfois de commencer par effectuer d’autres changements, et dont l’ensemble peut s’étaler sur plusieurs versions, avant de pouvoir être menés à bien. Et sans communication sur les raisons de tel ou tel changement, les utilisateurs ont parfois bien du mal à comprendre la direction prise par le projet.

Depuis peu, une feuille de route a été mise en place, qui donne un aperçu de ce qui est prévu. Les différentes maquettes sont également accessibles. Sans oublier la liste des bugs qu’il espère pouvoir corriger pour la prochaine version ou pour la prochaine révision de la version stable actuelle. Et pour finir, ceux dont il espère sincèrement pouvoir s’occuper, mais dont on ne sait pas encore pour quelle version :)

Il conclut son billet sur l’une des nouveautés de Fichiers 3.18, l’apparition d’une boîte de dialogue pour la création d’un nouveau dossier, ou pour le renommage des fichiers. L’avantage étant de pouvoir faire des retours à l’utilisateur, au fur et à mesure de sa frappe (fichier déjà existant sous ce nom, présence de caractères spéciaux qui rendraient le nom invalide…), plutôt que d’obtenir une fenêtre d’erreur au final, qui annulerait toute l’opération.

Tout en garantissant que ça n’augmente pas le nombre de frappes clavier ou de cliques souris nécessaires pour obtenir le même résultat qu’aujourd’hui, ça serait également plus simple à utiliser sur des écrans tactiles.

N’hésitez donc pas à faire des retours (courtois :) sur Bugzilla, si vous avez des remarques ou suggestions (éventuellement accompagnées de cas d’utilisation, d’images ou de comparaisons).

Ajouter de la couleur à vos dossiers

Fichiers 3.16 avec Folder Color 0.0.62

Folder Color est une extension pour Fichiers, qui permet d’ajouter un peu de couleur à vos dossiers, dans le but de pouvoir vous repérer plus facilement (dossiers importants, favoris, en cours, terminés…)

Une fois l’extension installée, un simple clique droit sur un dossier, vous donne accès à une nouvelle entrée dans le menu contextuel, Folder’s Color, qui vous permet de choisir rapidement parmi une dizaine de couleurs prédéfinies, ou de choisir une couleur personnalisée, grâce au sélecteur de couleur.

Le sélecteur de couleur

Folder Color offre également la possibilité d’ajouter quelques emblèmes (favori, terminé, important, en cours) en superposition de l’icône du dossier, mais ne semble pas pouvoir faire les deux simultanément. Il faudra donc faire un choix, entre la couleur ou l’emblème.

Néanmoins, les modifications semblent n’être que purement cosmétiques. De rechercher important, ne trouvera pas le répertoire sur lequel vous auriez pu apposer l’emblème, et encore moins son contenu.

Je trouve donc dommage qu’il faille passer par une telle extension, encore imparfaite, quand on voit que c’est présent par défaut sous OS X, ce qui permet de pouvoir effectuer facilement des recherches intelligentes avec le Finder.

Afficher, de façon permanente, la barre d’adresse dans Nautilus

Pour afficher un champ texte plutôt qu’une succession de boutons, vous pouvez utiliser le raccourci clavier Ctrl-L. Mais pour que ce choix soit permanent, il faudra lancer dconf-editor, vous rendre dans org.gnome.nautilus.preferences, puis activer la clé always-use-location-entry.

Préférences de Nautilus dans dconf-editor
Préférences de Nautilus dans dconf-editor

Si vous préférez la ligne de commande, vous pouvez utiliser directement

gsettings set org.gnome.nautilus.preferences always-use-location-entry true