En bref : Agenda, GNOME MPV, Machines, Debian, Linphone…

Le lecteur vidéo GNOME MPV vient de sortir une nouvelle version (0.12), qui a droit à un gros travail de réusinage de code ainsi qu’à un portage vers le moteur de production Meson. Mais à côté de ça, les nouveautés concernant les utilisateurs finaux sont plutôt minces. Tout juste pouvons nous noter l’ajout de raccourcis clavier pour pouvoir ajouter fichiers et emplacements à la liste de lecture, l’ajout de filtres (fichiers audio, vidéo, image, sous-titre) dans le sélecteur de fichiers, ainsi que la prise en charge de la spécification MPRIS pour les listes de pistes.

Visarion Alexandru a publié un billet de blog sur l’état d’avancement de la prise en charge des dossiers partagés dans Machines. Fonctionnalité qui devrait donc arriver pour GNOME 3.26.

Debian 9.0 (Stretch) sort aujourd’hui et intègre désormais GNOME 3.22. La précédente version utilisant GNOME 3.14, les utilisateurs de la distribution font un sacré bon en avant et vont découvrir un nouveau centre de notifications, d’innombrables améliorations dans Fichiers (une recherche améliorée, une animation indiquant la progression des opérations, le renommage de fichiers multiples, l’intégration de Google Drive, la nouvelle vue Autres emplacements…), de nouvelles applications (Logiciels, Agenda, Caractères, Livres…), une meilleure gestion du matériel (ajustement automatique de la luminosité de l’écran, utilisation du pavé tactile multipoint…), des paramètres réorganisés, la prise en charge de Wayland, l’intégration de Flatpak et bien plus encore.

Les utilisateurs qui souhaitent en savoir plus peuvent parcourir les notes de version pour les versions 3.16, 3.18, 3.20 et 3.22.

Toujours au sujet de la nouvelle Debian, nous noterons qu’à quelques jours de sa sortie et malgré la période de gel, Debian Stretch a finalement eu droit à l’intégration de dernière minute de la dernière version de WebKitGTK+, le moteur de rendu HTML utilisé par un certain nombre de projets GNOME. Néanmoins, l’équipe de sécurité de Debian ne sait toujours pas si oui ou non ce projet aura droit à des mises à jour de sécurité durant le cycle de vie de la distribution.

Pour sa version 4, le logiciel de téléphonie Linphone a malheureusement décidé d’abandonner la bibliothèque GTK+ utilisée par GNOME, au profit du couple Qt et QML. Le projet sera donc sans doute moins bien intégré à notre plateforme.

On en parlait il y a peu, mais l’intégration des événements récurrents dans l’Agenda se passe plutôt bien (et vite), et c’est désormais au tour des différentes boîtes de dialogue d’être finalement implémentées.

Sortie de GNOME MPV 0.9

GNOME MPV 0.9

GNOME MPV, l’interface graphique en GTK+ au lecteur multimédia mpv, vient de sortir une nouvelle version. Malheureusement, il n’existe toujours pas de liste claire des différentes nouveautés, ce qui oblige à parcourir la longue liste des différents commits pour en avoir une vague idée. Et puisque ça faisait longtemps que je n’avais pas parlé de cette application, j’en ai profité pour remonter jusqu’à la version 0.6 sortie en octobre 2015.

Le gros des modifications concerne de nombreuses corrections de bugs, dont plusieurs causes de plantages, la compatibilité avec mpv ou la prise en compte des dernières possibilités offertes par GTK+. Au niveau des nouveautés directement visibles par l’utilisateur, nous retiendrons :

  • l’apparition d’un nouvel onglet dans les préférences pour pouvoir ajouter facilement des scripts Lua
  • l’ajout de nouvelles options telles que la possibilité de se souvenir du chemin du dernier fichier ouvert ou le fait de pouvoir lire la liste de lecture en boucle
  • la possibilité de pouvoir faire plus de glisser-déposer (chargement de sous-titres, ajout de fichiers à la liste de lecture…)
  • la possibilité de pouvoir sélectionner plus facilement les sous-titres ou les pistes audio et vidéo quand le média en propose plusieurs
  • l’ajout d’une fenêtre des raccourcis clavier
  • l’ajout d’un fichier AppData pour que l’application puisse apparaître dans les différentes logithèques
  • la désactivation du bouton de contrôle du volume quand le média ne comporte aucune piste audio
  • l’ajout d’une icône symbolique
  • la sauvegarde de l’état du volume sonore entre deux sessions
  • une meilleure prise en charge de Wayland et de MPRIS

Sortie de GNOME MPV 0.6

GNOME MPV 0.6

GNOME MPV, qui est une interface graphique en GTK+ au lecteur multimédia mpv, vient de sortir une nouvelle version qui apporte les quelques changements suivants :

  • Passage à GTK+ 3.16
  • Prise en charge de Wayland
  • En mode plein écran, des contrôles en surimpression apparaissent désormais quand on bouge la souris
  • Ajout d’une traduction française

Sortie de GNOME MPV 0.5

GNOME MPV 0.5

GNOME MPV, qui est une interface graphique en GTK+ au lecteur multimédia mpv, continue son petit bonhomme de chemin et vient de sortir une version 0.5 qui apporte les nouveautés suivantes :

  • Ajout de nouvelles options pour enregistrer la liste de lecture dans un fichier ou pour charger des sous-titres externes
  • Ajout d’une barre d’en-tête pour la fenêtre des préférences
  • Prise en charge de l’API du démon de gestion des paramètres de GNOME pour la gestion des touches multimédia
  • Prise en charge de MPRIS
  • Prise en charge des raccourcis souris
  • Restauration de l’état de la fenêtre d’une session à l’autre

Malheureusement, il n’a toujours pas droit à une traduction française.

Sortie de GNOME MPV 0.3

GNOME MPV 0.3

GNOME MPV est une interface graphique en GTK+ pour le lecteur multimédia mpv, qui se trouve être lui-même un fork de MPlayer (dont le développement ne semble plus très actif ces derniers temps).

Au niveau des apports de cette nouvelle version, malheureusement dépourvue de notes de version officielles, un épluchage en règle des différents commits depuis la précédente version semble indiquer l’implémentation d’une barre d’en-tête (une option pour revenir à un menu plus traditionnel est néanmoins présente), l’ajout d’une option pour désactiver le thème sombre, ainsi que la possibilité de glisser-déposer des éléments sur la liste de lecture. Et pour finir, le support de l’internationalisation, même si aucune traduction française n’est pour le moment disponible.