Sortie de GNOME 3.25.3

GNOME 3.25.3, la troisième version de développement qui mènera au futur GNOME 3.26, vient de sortir. Et cette fois-ci, les nouveautés visibles par l’utilisateur sont un peu plus nombreuses :

  • Mutter intègre diverses améliorations concernant l’affichage et la gestion des écrans HiDPI (mais toujours pas de mise à l’échelle fractionnée)
  • Un certain nombre de projets ont été convertis au système de construction Meson
  • GJS intègre différents correctifs pour l’intégration à venir de SpiderMonkey 52 (ce dernier étant utilisé aussi bien par l’interface de GNOME que par les extensions)
  • Machines prend désormais en charge les dossiers partagés et offre la possibilité d’effectuer des captures d’écran
  • Le Centre de contrôle a droit à diverses améliorations (réorganisation de la configuration réseau, possibilité d’annuler la suppression d’une imprimante, prise en compte des données EXIF pour l’orientation des images en arrière plan…)
  • Agenda prend désormais en charge les événements récurrents
  • L’outil de configuration initiale offre désormais la possibilité de configurer les connexions réseau et prend également en charge un fichier de configuration externe, permettant ainsi aux distributions et autres fabricants de PC de pouvoir apporter leur propre personnalisation
  • Cartes intègre de nouveaux raccourcis clavier (possibilité de basculer entre les différentes vues, chargement d’une couche cartographique…), ajoute la prise en charge de nouveaux tags OpenStreetMap (informations sur les religions, disponibilité des toilettes…) et mémorise le dernier mode de déplacement utilisé
  • Le service Todoist est ajouté aux Comptes en ligne (ce dernier pouvant servir à des applications comme Recipes ou To Do)
  • Photos permet désormais de zoomer sur une image
  • L’outil de numérisation Simple Scan intègre diverses améliorations au niveau de l’interface utilisateur concernant les préférences et prend désormais en charge le format WebP (compression avec pertes)
  • L’Outil de personnalisation a droit à un certain nombre d’améliorations au niveau de son interface et intègre de nouvelles options, telles que la possibilité de désactiver le pavé tactile lors de la saisie, de permettre l’affichage du niveau de charge de la batterie dans la barre supérieure ou de pouvoir choisir l’emplacement des boutons de la barre de titre. À l’avenir, l’installation ou la suppression d’extensions se fera par contre depuis Logiciels, qui pourra désormais être lancé depuis l’onglet Extensions de l’application.

Sans oublier, bien évidemment, les innombrables corrections de bugs et autres mises à jour de traductions.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’annonce officielle de Matthias Clasen.

GNOME 3.26 pourra juxtaposer jusqu’à quatre fenêtres

Actuellement, nous pouvons juxtaposer deux fenêtres côte-à-côte pour pouvoir passer rapidement de l’une à l’autre. Chaque fenêtre occupant chacune une moitié verticale d’écran, sans pouvoir être redimensionnées.

C’était sans doute très bien dans les années 2000 (Windows 7 le permettait déjà sous cette forme), mais de nos jours, d’être limité à deux fenêtres sans pouvoir les redimentionner ou les organiser selon nos préférences (une fenêtre dans chaque coin, ou deux dans la partie supérieure et une troisième occupant horizontalement toute la moitié inférieure…) peut-être rapidement bloquant.

Il existe d’ailleurs plusieurs extensions pour combler ces lacunes : gTile, ShellTile, ShellShape

Mais la bonne nouvelle, c’est que plusieurs développeurs travaillent actuellement à améliorer Mutter, le gestionnaire de fenêtres du projet GNOME, pour pouvoir juxtaposer nativement quatre fenêtres côte-à-côte et pouvoir facilement les redimensionner, tout en influant automatiquement sur la taille des autres fenêtres.

Il faut par contre espérer que cette fois-ci ce soit la bonne, puisque certains d’entre vous se souviennent peut-être que début 2016, nous avions déjà l’espoir de voir arriver de telles améliorations dans GNOME 3.20 ;-)

De nouvelles options à venir dans l’Outil de personnalisation

Jeremy Bicha vient d’annoncer dans un billet de blog la publication de la première version de développement (3.25.2) du futur Outil de personnalisation 3.26.

Parmi les différentes nouveautés, nous pouvons citer une réorganisation du module dédié aux extensions. Les interrupteurs, actuellement sur la gauche, passent à droite. Par contre, il ne sera désormais plus possible d’installer ou de désinstaller des extensions directement depuis l’Outil de personnalisation, GNOME encourageant les utilisateurs à passer plutôt par Logiciels. Mais soyez rassurés, c’est la seule suppression ;-)

Outil de personnalisation 3.25.2

Autres nouveautés intéressantes, la possibilité de désactiver le pavé tactile lors de la saisie, d’afficher le niveau de charge de la batterie dans la barre supérieure ou de pouvoir enfin choisir l’emplacement des boutons de la barre de titre sans avoir à utiliser l’Éditeur dconf.

Plus anecdotique, la boîte de dialogue À propos affiche désormais le numéro de version de l’application, puisque étonnamment, seule la version de GNOME Shell y est actuellement présente, ainsi que le numéro de version de la bibliothèque GTK+. Cette dernière information pouvant être utile, maintenant que les numéros de versions de GNOME et de GTK+ sont désormais dissociés.

Plus technique, l’application a également été convertie vers la version 3 de Python, et les Autotools ont été abandonnés au profit de Meson.

Sortie de GNOME 3.25.2

GNOME 3.25.2, la deuxième version de développement qui mènera au futur GNOME 3.26, vient de sortir.

Dans l’ensemble, cette version apporte principalement des corrections de bugs et autres petites améliorations par-ci par-là au niveau de la plateforme elle-même ; les nouveautés visibles par les utilisateurs étant plutôt limitées. Tout juste pouvons nous citer la transparence de la barre supérieure dont nous avons récemment parlé, l’ajout d’animations lorsque l’on minimise ou maximise les fenêtres ou encore quelques améliorations de performances… rien de réellement transcendant à ce niveau du cycle de développement, même si c’est toujours une bonne chose de bénéficier de centaines de corrections de bugs :P

La vraie bonne nouvelle sera sans doute l’apparition d’un nouveau mainteneur pour Disques, qui était plus ou moins à l’abandon depuis plusieurs années. Cette nouvelle version de notre outil de gestion de disques a donc eu droit à un petit nettoyage de code, des corrections de bugs, une clarification de la signification de certaines options (montage, chiffrement…), une limitation de la longueur maximale des étiquettes quand elle est connue, l’affichage de l’UUID du volume sélectionné, l’ajout d’une entrée de menu pour créer une nouvelle image disque…

Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’annonce officielle de Javier Jardón.

Sortie de GNOME 3.25.1

GNOME 3.25.1, la première version de développement de ce nouveau cycle qui mènera à GNOME 3.26 au mois de septembre, vient de sortir.

Au niveau des nouveautés, certaines applications sont désormais uniquement compilables avec Meson, qui fait suite à l’abandon des vénérables Autotools. Musique et To Do sont promues en tant qu’applications principales.

Plus intéressant, Machines permet désormais d’envoyer le raccourci clavier ctrl+alt+del ; Agenda propose un historique ; gvfs prend désormais en charge SecurID ; Terminal, par le biais de VTE, prend désormais en charge les hyperliens. Fonctionnalité différente de la reconnaissance actuelle des URL. Un exemple concret serait l’utilisation de l’application apt-listchanges qui affiche le journal des modifications des paquets Debian et qui indique les rapports de bugs au format #779734, qui seraient donc cliquables.

Builder, qui a droit à un développement particulièrement actif, propose de nombreuses nouveautés comme l’apparition de nouveaux greffons permettant de ré-indenter le code source ou de notifier la fin d’une compilation, la possibilité de configurer la sauvegarde automatique, la prise en charge de la prévisualisation pour Sphinx, l’amélioration de la fonction jump dans l’éditeur, la taille minimale des mots pour la complétion peut désormais être configurée, diverses améliorations concernant les Ctags…

Sans oublier les innombrables corrections de bugs un peu partout.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’annonce officielle de Michael Catanzaro.