Sortie de GNOME 3.25.3

GNOME 3.25.3, la troisième version de développement qui mènera au futur GNOME 3.26, vient de sortir. Et cette fois-ci, les nouveautés visibles par l’utilisateur sont un peu plus nombreuses :

  • Mutter intègre diverses améliorations concernant l’affichage et la gestion des écrans HiDPI (mais toujours pas de mise à l’échelle fractionnée)
  • Un certain nombre de projets ont été convertis au système de construction Meson
  • GJS intègre différents correctifs pour l’intégration à venir de SpiderMonkey 52 (ce dernier étant utilisé aussi bien par l’interface de GNOME que par les extensions)
  • Machines prend désormais en charge les dossiers partagés et offre la possibilité d’effectuer des captures d’écran
  • Le Centre de contrôle a droit à diverses améliorations (réorganisation de la configuration réseau, possibilité d’annuler la suppression d’une imprimante, prise en compte des données EXIF pour l’orientation des images en arrière plan…)
  • Agenda prend désormais en charge les événements récurrents
  • L’outil de configuration initiale offre désormais la possibilité de configurer les connexions réseau et prend également en charge un fichier de configuration externe, permettant ainsi aux distributions et autres fabricants de PC de pouvoir apporter leur propre personnalisation
  • Cartes intègre de nouveaux raccourcis clavier (possibilité de basculer entre les différentes vues, chargement d’une couche cartographique…), ajoute la prise en charge de nouveaux tags OpenStreetMap (informations sur les religions, disponibilité des toilettes…) et mémorise le dernier mode de déplacement utilisé
  • Le service Todoist est ajouté aux Comptes en ligne (ce dernier pouvant servir à des applications comme Recipes ou To Do)
  • Photos permet désormais de zoomer sur une image
  • L’outil de numérisation Simple Scan intègre diverses améliorations au niveau de l’interface utilisateur concernant les préférences et prend désormais en charge le format WebP (compression avec pertes)
  • L’Outil de personnalisation a droit à un certain nombre d’améliorations au niveau de son interface et intègre de nouvelles options, telles que la possibilité de désactiver le pavé tactile lors de la saisie, de permettre l’affichage du niveau de charge de la batterie dans la barre supérieure ou de pouvoir choisir l’emplacement des boutons de la barre de titre. À l’avenir, l’installation ou la suppression d’extensions se fera par contre depuis Logiciels, qui pourra désormais être lancé depuis l’onglet Extensions de l’application.

Sans oublier, bien évidemment, les innombrables corrections de bugs et autres mises à jour de traductions.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’annonce officielle de Matthias Clasen.

En bref : Logiciels, Flatpak, Logitech rejoint le LVFS

Dans un récent billet de blog, Richard Hughes annonce qu’en plus de la sélection de la distribution et autres applications recommandées, la prochaine version de Logiciels mettra également en avant les applications ayant récemment eu droit à une mise à jour.

Les développeurs JavaScript seront heureux d’apprendre que la documentation concernant GJS, le moteur JavaScript du projet GNOME (lui-même basé sur le SpiderMonkey de Mozilla) est de nouveau en ligne (et à jour :p).

Fin 2015, la société de sécurité Bastille annonçait avoir découvert une suite de vulnérabilités communément appelées MouseJack. Ces dernières visaient le protocole sans fil Unify, utilisé principalement par des claviers et des souris, et permettaient d’appairer de nouveaux périphériques avec le récepteur sans demande utilisateur, d’injecter des frappes clavier ou des commandes HID. Un attaquant pouvant ainsi prendre le contrôle des machines dans un rayon de cent mètres.

Parmi les fabricants touchés, on compte aussi bien Logitech, le concepteur de la technologie, qu’Amazon, Dell, Gigabyte, HP, Lenovo ou Microsoft. Des estimations font état de dizaines de millions de périphériques vulnérables.

Logitech a bien publié une version corrigée du firmware, mais Linux n’étant pas officiellement pris en charge, la mise à jour nécessitait de passer par Windows ou macOS.

Mais c’était sans compter sur la persévérance et la force de persuasion de Richard Hughes, le mainteneur de Logiciels, qui a réussi à convaincre Logitech de lui fournir toute la documentation nécessaire au développement d’un outil libre de mise à jour, ainsi que la publication du firmware sur le Linux Vendor Firmware Service (LVFS). Encore quelques tests, et si vous possédez de tels périphériques, Logiciels pourra bientôt vous proposer la mise à jour.

Les applications Flatpak peuvent désormais utiliser les thèmes. Jusqu’à présent, quand vous installiez un Flatpak, peu importe le thème que vous utilisiez au quotidien, l’application était décorée avec Adwaita, le thème officiel du projet GNOME.

Mais pour que le changement puisse s’opérer, la méthode risque de vous paraître étrange. Les applications Flatpak étant isolées et ne pouvant pas accéder à vos dossiers système, il vous faudra de nouveau installer votre thème au format Flatpak pour qu’il soit accessible aux autres Flatpak. Différents thèmes populaires, tels qu’Ambiance, les différentes variantes d’Arc, Breeze ou Greybird étant d’ores et déjà disponibles sur Flathub.