Suppression à venir du menu de l’application

Menu de l’application de Builder sous GNOME 3.28

On va tout d’abord commencer par rappeler de quoi il s’agit, puisque ce menu, maintes fois décrié, n’a jamais obtenu les faveurs des utilisateurs. À tel point que nombre d’entre eux n’ont même jamais remarqué son existence.

Pour citer l’aide officielle, « le menu d’une application, situé à côté du bouton Activités, affiche le nom de l’application en cours avec son icône et permet un accès rapide aux préférences ou à la rubrique d’aide du programme. Les éléments accessibles depuis ce menu varient en fonction de l’application. »

Et c’est là que le bât blesse. Hormis les applications GNOME officielles qui y proposent donc un accès à la rubique d’aide, aux préférences, ainsi qu’aux raccourcis clavier et à quelques options principales, la majorité des applications tierces, et non des moindres (Firefox, Google Chrome…) ne proposent que l’option de base permettant de quitter l’application, rendant ce menu complètement inutile dans la plupart des cas.

Et les griefs ne s’arrêtent pas là :

  • le menu est déconnecté de la fenêtre de l’application
  • ça n’a aucun sens en cas d’utilisation de plusieurs écrans
  • aucun autre système ne propose ce type de menu
  • il n’est accessible que pour l’application qui a le focus
  • les applications GNOME officielles l’utilisent le manière incohérente
  • certains nouveaux utilisateurs sont totalement passés à côté et supposent qu’il n’y a donc pas de préférences

La solution proposée étant de déplacer les différentes entrées du menu vers la fenêtre de l’application, dans le menu hamburger que la plupart des applications GNOME possèdent déjà. Travail relativement facile à mettre en œuvre, et qui devrait, qui plus est, se fondre agréablement avec certaines applications tierces comme Firefox et Chromium, qui utilisent déjà un modèle similaire.

De nombreuses maquettes ont déjà été publiées. La migration devant s’achever avec la sortie de GNOME 3.32, prévue pour le mois de mars 2019.

Sortie d’un thème GTK+ inspiré de macOS Mojave

Après ses versions Yosemite et High Sierra, PaulXFCE remet le couvert avec une version Mojave de son thème inspiré de macOS.

Je tiens d’ailleurs à ouvrir une petite parenthèse pour rappeler que la grosse nouveauté de macOS Majave, dernier bébé d’Apple devant sortir cet automne, est l’apparition d’un thème sombre par défaut, vingt ans après tout le monde 😂

Le thème GTK+ MJV inspiré de macOS Mojave

Les personnes intéressées pourront télécharger les fichiers (que ce soit les anciennes versions ou les variantes sombres ou claires) sur GNOME Look, qu’il suffira ensuite de décompresser dans le dossier ~/.themes/ puis de sélectionner à l’aide de l’application Ajustements.

Et si vous souhaitez aller jusqu’au bout du mimétisme en installant un dock, des icônes et une police ressemblantes… vous pouvez consulter notre article Faire passer GNOME pour macOS.

Nous aurons finalement droit à GTK+ 3.24

Quand le développement de GTK+ 4 a commencé, il avait été décidé que GTK+ 3.22 serait la dernière version stable de la branche 3.x. Deux ans plus tard, le développement de GTK+ 4 prenant du retard, nous aurons finalement droit à GTK+ 3.24 au mois de septembre prochain, en même temps que GNOME 3.30.

Les nouveautés seront par contre plutôt limitées. Le sélecteur de polices aura droit à de nouvelles possibilités autour du format de fonte OpenType (paramétrage des fonctions offertes par les fontes OpenType, affichage des exemples de fonctionnalités proposées, sélection des variantes…). Si j’ai bien tout compris, nous devrions également avoir droit à l’auto-complétion des émojis. De taper <3 devrait se changer en ❤️. Le backend Wayland prendra en charge la mémoire partagée anonyme sous FreeBSD. Et pour finir, un nombre limité de nouvelles APIs devrait également faire son apparition.

Et cette fois-ci, GTK+ 3.24 devrait bel et bien conclure l’aventure GTK+ 3. Parallèle amusant, quand on se souvient que GTK+ 2.24 avait conclut celle de GTK+ 2 😊

Design sprint autour de Logiciels

Il y a quelques semaines, plusieurs personnes de chez Canonical (de l’équipe en charge de la boutique, de Snap, du design et du desktop) ainsi que Richard Hughes, le mainteneur de Logiciels, se sont réunis à Londres pour discuter d’une liste d’améliorations possibles concernant la logithèque.

La page d’accueil de l’actuel Logiciels 3.28

Parmi les nombreuses idées qui ont été discutées, on peut retenir :

  • Des éditeurs (développeurs) certifiés. Un moyen de signaler à l’utilisateur qu’un éditeur a subi un contrôle prouvant qu’il est bien celui qu’il prétend être. Cela sera d’autant plus utile qu’avec la démocratisation à venir des paquets Flatpak ou Snap qui pourront être fournis directement par les développeurs sans passer par les packageurs de la distribution, les utilisateurs auront besoin de s’assurer qu’ils n’installent pas des applications dangereuses. Et là, on pense tout de suite à la récente affaire des malwares cachés dans certains paquets Snap de la boutique Ubuntu.
  • Une façon de signaler des problèmes avec les applications. Que ce soit directement auprès de l’éditeur ou par l’intermédiaire de la logithèque.
  • Une présentation améliorée et la possibilité pour les éditeurs d’ajouter des thèmes et des illustrations supplémentaires à la page de leur application. Les différentes propositions incluent l’ajout de badges pour montrer qu’une application est populaire dans certaines catégories, son niveau de confinement, la possibilité d’ajouter une bannière personnalisée, la prise en charge des GIFs et des vidéos (ce qui pourrait donner plus facilement une première idée des possibilités d’une application ou d’un jeu avant son téléchargement).
  • Un écran d’accueil rafraîchi pour faire apparaître de nouvelles applications, des applications ou des greffons liés à ce que l’utilisateur a déjà installé, ainsi que des nouvelles et des mises à jour en provenance de nos développeurs d’applications préférées.

Il est prévu que les maquettes soient ajoutées sur GitLab pour être discutées publiquement, mais pour le moment, il n’y a malheureusement rien à se mettre sous la dent.

Une chose est sûre, un ravalement de façade ne sera pas du luxe, surtout quand on voit à quel point la version actuelle fait vieillotte en comparaison du tout nouveau Mac App Store qui doit débarquer cet automne (quel troll gratuit 😁).

Maintenant, le côté cosmétique c’est bien, mais je ne cacherai pas que j’aimerai bien qu’ils améliorent la fiabilité et qu’ils implémentent certaines fonctionnalités, dont on a bien du mal à comprendre qu’elles soient toujours absentes (surtout après cinq années de développement). Comme l’état d’avancement et la durée estimée pour le téléchargement des mises à jour ou la possibilité de définir le pourcentage de bande passante réservé à ces mêmes téléchargements.

Sortie de PulseAudio 12.0

Le serveur de sons étant un élément central de nos systèmes et de l’expérience utilisateur qui en découle, il est normal d’en parler un peu. Et depuis ses débuts chaotiques au début des années 2000 où il a fait couler beaucoup d’encre, on peut dire qu’il fonctionne désormais plutôt bien et qu’il sait se faire oublier.

Au programme de cette nouvelle version, nous pouvons donc citer :

  • un meilleur rapport de la latence (et donc une meilleure synchronisation audio/vidéo) pour le profil Bluetooth A2DP
  • un rapport bien plus précis de la latence pour les périphériques AirPlay
  • la correction d’un plantage ou d’une consommation excessive de CPU avec le pilote Intel HDMI LPE
  • la sortie HDMI est désormais prioritaire sur la sortie S/PDIF
  • la prise en charge du HSP pour plus de casques Bluetooth
  • le choix du profil Bluetooth A2DP par défaut plutôt que HSP
  • les périphériques Steelseries Arctis 7 et Dell Thunderbolt Dock TB16 voient leur prise en charge améliorée
  • la correction d’une mauvaise configuration ALSA qui empêchait l’utilisation de l’entrée numérique de certaines cartes son USB
  • l’ajout d’une nouvelle option dereverb pour l’annuleur d’écho Speex qui améliore la suppression de l’effet de réverbération

Sans oublier les nombreuses améliorations plus anecdotiques et autres corrections de bugs. Vous pouvez consulter le changelog complet sur le site officiel.

Il est également important de rappeler l’existence d’un projet de financement participatif (sur Patreon et Liberapay) permettant à Tanu Kaskinen, le mainteneur de PulseAudio, de pouvoir se consacrer à plein temps au projet.

Obtenir un mode nuit dans le Visionneur de documents

Même si vous avez opté pour un thème sombre, lorsque vous ouvrez un fichier PDF dans le Visionneur de documents, le contenu garde un fond blanc éclatant par défaut. Alors si vous avez le malheur de devoir lire de longues documentations techniques, vous pourriez rapidement avoir mal aux yeux. Mais heureusement, contrairement à la concurrence, vous n’aurez pas besoin de changer de lecteur 😁

Il vous suffit de vous rendre dans les options d’affichage et d’activer les couleurs inversées :

Le Visionneur de documents avec un thème sombre et les couleurs inversées

Sortie de Cozy 0.6.0

Cozy est un lecteur de livres audio qui vous permet d’écouter vos livres dans les meilleures conditions qui soient (mémorisation de la position de lecture, minuterie de sommeil, contrôle de la vitesse de lecture pour chaque livre individuellement, recherche dans votre bibliothèque, tri par auteur, narrateur ou titre, ajout possible de plusieurs emplacements de stockage, mode hors ligne, intégration MPRIS…)

Cozy 0.6.0

Au menu de cette nouvelle version, nous pouvons citer :

  • l’apparition d’un mode hors ligne. Si vos livres audio sont sur un lecteur externe ou réseau, vous pouvez l’indiquer comme tel pour que l’application conserve une copie locale du livre à écouter en déplacement
  • la détection des périphériques de stockage en ligne / hors ligne
  • l’ajout d’une option pour cacher les livres indisponibles
  • la prise en charge des fichiers WAVE et des fichiers audio dépourvus de métadonnées
  • la possibilité de marquer les livres comme étant lus
  • l’apparition d’un nouveau réglage permettant de choisir votre propre image de couverture plutôt que la couverture intégrée
  • la minuterie de sommeil a été retravaillée, tout en permettant désormais d’arrêter la lecture à la fin du chapitre en cours
  • la refonte de l’écran d’accueil et des paramètres
  • la correction d’un bug qui empêchait Cozy de se lancer avec une version de GTK+ inférieure à 3.22
  • si aucun champ auteur n’est présent, le champ narrateur sera utilisé comme auteur. Cela nécessite une réimportation forcée sur les livres déjà importés
  • diverses optimisations