Gestion de tâches : où en est GNOME To Do ?

Il y a quelques jours, Microsoft publiait la toute première version de son nouveau gestionnaire de tâches personnelles, To-Do.

L’occasion de revenir un peu sur l’équivalent GNOME, qui s’appelle également To Do et dont nous n’avions plus parlé depuis la création du projet, en juin 2015.

La vue principale de To Do

Et pourtant, le projet continue son petit bonhomme de chemin. To Do gère les sous-tâches, permet de définir des couleurs personnalisées pour chaque tâche, d’ajouter des notes, de choisir une date d’échéance ou un niveau de priorité…

To Do peut également être lancé automatiquement au démarrage du système et vous notifier des différentes tâches qui vous attendent dès que vous vous connectez à votre session.

De plus, l’application peut facilement bénéficier de nouvelles fonctionnalités par le biais d’extensions, dont un certain nombre sont fournies de base : un thème sombre, un compteur pour mesurer notre efficacité ou encore la prise en charge des fichiers Todo.txt

GNOME oblige, l’application est également compatible avec les services en ligne, tels que ceux de Google ou Nextcloud. Un greffon pour Todoist étant également annoncé pour un futur proche. Vous pourrez donc facilement synchroniser vos tâches entre vos différents appareils.

L’édition d’une tâche
Les différentes tâches classées par date

Néanmoins, l’application n’est pas dénuée de lacunes. On peut rechercher sur le nom des listes, mais pas sur les sous-tâches ou sur les notes. Il n’est pas possible de partager une liste de tâches ou de les exporter vers Agenda. Il n’existe également aucun système de travail collaboratif (pouvoir travailler à plusieurs sur une même liste, déléguer certaines tâches, discuter des détails…). Il n’y a pas de système d’étiquettes et de filtres. Les notes ne peuvent pas être mises en forme et on ne peut pas insérer des documents (images, PDF…).

Et bien qu’on puisse définir une date d’échéance, l’unité sera la journée (on ne peut pas définir une heure précise), qu’on ne pourra pas non plus définir comme date récurrente. Vous ne pourrez donc pas choisir tous les vendredis à 8h.

La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit d’un logiciel libre et que nous pouvons donc y contribuer :p

Bien qu’un peu légère au niveau des fonctionnalités, ça reste une application sympa pour une utilisation personnelle, mais qui risque d’être bien trop limitée dans un cadre professionnel.

Une réflexion au sujet de « Gestion de tâches : où en est GNOME To Do ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *