Et il devint bien plus simple de contribuer à GNOME…

Jusqu’à aujourd’hui, si l’on souhaitait contribuer à une application GNOME, il fallait impérativement disposer d’une distribution récente, télécharger de nombreuses bibliothèques et autres modules, affronter l’enfer des dépendances… sans oublier les inévitables problèmes aléatoires.

Carlos Soriano, le mainteneur de Fichiers, explique qu’il fallait autrefois six bonnes heures pour tout mettre en place avant d’espérer pouvoir enfin contribuer au gestionnaire de fichiers. Maintenant, en seulement cinq petites minutes, tout est prêt.

Il n’y a plus besoin de se soucier de la distribution utilisée, des versions nécessaires ou de devoir gérer les dépendances. Mieux encore, la procédure est totalement reproductible, ce qui signifie que si tout fonctionne bien chez les développeurs du projet qui vous intéresse, ça fonctionnera obligatoirement chez vous également. Cerise sur le gâteau, tout s’effectue au sein d’un environnement de développement moderne. Vous n’aurez donc plus besoin de taper d’obscures lignes de commande dans un terminal.

On doit ce petit miracle à Alex Larsson, le créateur de Flatpak, ainsi qu’à Christian Hergert, le développeur de Builder. Sans oublier Bastian Ilsø pour la création du guide des nouveaux arrivants.

Clonage d’un projet dans Builder 3.22

Une fois Builder lancé, il vous suffit de cliquer sur le bouton Cloner puis d’indiquer le dépôt git du projet qui vous intéresse. L’application se chargeant de télécharger tout le nécessaire pour pouvoir vous offrir un environnement de travail totalement fonctionnel. Vous n’aurez ensuite plus qu’à effectuer vos contributions ^_^

Mais avant de vous lancer dans l’aventure, point crucial, il vous faut obligatoirement Flatpak 0.9.1 ou supérieur.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le billet de blog de Carlos Soriano, et bien évidemment, le guide des nouveaux arrivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *