Les cinq extensions les plus populaires

Dans le but de connaître les extensions les plus populaires du moment, le site OMG! Ubuntu! avait demandé à ses lecteurs quelles étaient leurs extensions préférées.

1. Dash to Dock

Dash to Dock

Sans surprise, la première place revient à Dash to Dock. Ce dernier, permet de bénéficier d’un dock sur le bureau, permettant ainsi de pouvoir lancer des applications ou de basculer entre ces dernières sans avoir besoin de passer par la vue d’ensemble des activités.

De nombreuses options sont proposées, aussi bien au niveau de la personnalisation : choix du moniteur, position à l’écran (gauche, bas, haut, droite), masquage intelligent (automatique, seulement quand une application est en plein écran, quand il ne gêne pas les fenêtres…), taille du dock et des icônes, transparence…

Que du comportement : affichage ou non des applications favorites ou celles en cours de fonctionnement; choix de basculer vers la fenêtre d’une application déjà lancée quand on clique sur son icône ou d’ouvrir plutôt une nouvelle fenêtre; permettre de changer d’espace de travail en faisant défiler la souris au-dessus du dock…

La prochaine version (déjà disponible dans le dépôt git, pour les plus impatients) devrait également permettre d’isoler les espaces de travail dans le but de n’afficher que les icônes des applications en cours de fonctionnement sur l’espace courant.

2. TopIcons Plus

TopIcons Plus

Là encore, sans surprise, il s’agit de répondre à un fréquent reproche envers GNOME, en déplaçant les indicateurs (Skype, Franz, Telegram, Dropbox…) du tiroir de messagerie situé en bas à gauche, vers la barre supérieure.

3. Caffeine

Là, par contre, je suis plutôt étonné de voir cette extension en troisième position. Vu son nom, je pensais qu’il s’agissait d’une aide à la déconnexion pour les personnes passant beaucoup trop de temps devant leur écran, histoire de les inciter à faire une petite pause devant la machine à café. Mais en fait non. De cliquer sur l’icône en forme de tasse à café permet seulement d’activer ou de désactiver la mise en veille et l’écran de veille.

Une option permet d’ajouter une liste d’applications devant activer Caffeine automatiquement.

4. Drop Down Terminal

Sur le même principe que Guake, Drop Down Terminal permet d’obtenir, d’une simple pression de la touche ² (raccourci bien évidemment configurable), un terminal dans la moitié supérieure de l’écran, dans le but de pouvoir rapidement et à tout moment taper une ligne de commande.

5. Top Panel Workspace Scroll

Cette extension permet de changer d’espace de travail en faisant défiler la souris au-dessus de la barre supérieure. Pour rappel, Dash to Dock propose une option similaire, mais au-dessus du dock.

Mentions honorables

Au coude à coude pour la sixième place, on peut également citer Todo.txt, qui permet de créer une liste de tâches (ajout, suppression, marquage des tâches comme étant terminées, rassemblement par projet ou contexte, archivage des tâches terminées, priorisation…). Pixel Saver, qui permet de supprimer la barre de titre des fenêtres maximisées dans le but de gagner quelques pixels. Et pour finir, gTile, qui permet d’organiser les fenêtres en grille.

3 réflexions au sujet de « Les cinq extensions les plus populaires »

  1. Il semblerait que l’installation de Caffeine cause un freeze de quelques (longues) secondes lors de l’extinction de GNOME Shell (versions 3.16 et 3.20, Debian et Arch Linux pour ma part), voir le bug sur le dépôt de l’extension [1]. S’il s’agit de l’activer automatiquement, autant désactiver l’extinction de l’écran depuis le gestionnaire d’énergie (Énergie, fixer Écran noir à Jamais) et la mise en veille automatique.

    Quant à gTile, il existe une extension similaire qui semble offrir moins de possibilités de configuration mais fonctionner de manière similaire : shellshape [2]

    [1]: https://github.com/eonpatapon/gnome-shell-extension-caffeine/issues/48
    [2]: https://extensions.gnome.org/extension/294/shellshape/

    1. Non, Caffeine m’est indispensable, par exemple pour un besoin ponctuel comme lors d’une présentation.
      Ce serait pénible de devoir passer par la gestion de l’énergie à chaque fois.

      1. Je comprends tout à fait l’aspect nécessaire de Caffeine lors d’un usage ponctuel, c’est la raison pour laquelle je m’en sers également. Je commentais en fait la fonctionnalité « Restore state across reboots » qui entraînerait son activation permanente et dont le résultat pourrait être obtenu une bonne fois pour toute en désactivant la mise en veille et l’extinction automatique de l’écran. De la sorte, le bug entraînant un timeout de la commande « gnome-session-quit –power-off » (celle qui est lancée lorsqu’on utilise le bouton d’extinction) ne dégraderait pas l’expérience utilisateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *