Lors d’une recherche, Fichiers basculera sur une vue en liste

Recherche avec vue en liste dans Fichiers 3.16

La vue en liste offrant bien plus d’informations (taille, emplacement…), la prochaine version du gestionnaire de fichiers basculera automatiquement vers cette dernière lorsque l’utilisateur effectuera une recherche. Ensuite, une fois la recherche terminée et si c’était le choix initial de l’utilisateur, Fichiers rebasculera vers la vue en icônes.

Mise à jour des GNOME Human Interface Guidelines

Logo GNOME HIGAllan Day, de l’équipe de design de GNOME, est en train de travailler sur la première grosse mise à jour du guide des bonnes pratiques pour l’interface homme machine de GNOME 3 (GNOME Human Interface Guidelines). Cette dernière inclura une réorganisation de la documentation, ainsi qu’une augmentation du nombre de modèles.

Parmi les autres changements notables, nous pourrons noter l’amélioration de la navigation. L’introduction a été raccourcie, permettant ainsi de pouvoir accéder plus rapidement aux parties intéressantes. La première page offrira désormais un bien meilleur aperçu, et les pages concernant les modèles et autres composants d’interface ont également été grandement améliorées.

Un autre ajout intéressant concerne le lien entre le guide et la documentation de référence de l’API GTK+ pour les différents composants. C’est plus agréable pour savoir ce que fait chaque composant, tout en permettant au guide d’accompagner plus efficacement le toolkit.

Le travail étant toujours en cours, la version finale sera publiée en même temps que GNOME 3.18.

Intégration des services de stockage de fichiers en ligne

Carlos Soriano a récemment publié un billet de blog sur la situation actuelle des différents services de stockage de fichiers dans les nuages, tels que Dropbox, Google Drive ou encore OneDrive, ainsi que leur intégration dans les différents environnements de bureau.

Et les problèmes sont nombreux :

  • Utilisation de code non libre par certains clients, ce qui ne permet pas de contrôler l’expérience utilisateur.
  • L’expérience peut être différente en fonction du client, ce qui peut entraîner un flux de travail différent et une mauvaise intégration.
  • Mauvaise intégration dû à la nécessité de posséder une API standard intégrée à l’environnement de bureau.
  • Une prise en charge complète est difficile. Elle nécessiterait l’utilisation de GVFS pour la synchronisation, qui n’est pas encore disponible, quand chaque service utilise de toute façon sa propre méthode.
  • Utilisation d’API spécifiques en fonction de l’environnement de bureau ou du gestionnaire de fichiers. Dropbox utilise par exemple nautilus-dropbox, qui ne fonctionne qu’avec Fichiers. Situation problématique pour les utilisateurs d’autres environnements de bureau ou de gestionnaire de fichiers. De plus, l’API pour les extensions de Fichiers est plutôt limitée.
  • Le besoin d’utiliser des icônes personnalisées pour les menus.

À partir de là, comment faire en sorte de proposer une solution élégante qui puisse permettre aux différents services de s’intégrer proprement aux différents environnements de bureau, sans avoir besoin de s’adapter à chacun d’eux ?

La solution provient de la technologie agnostique D-Bus. Carlos Soriano a créé une nouvelle API pour D-Bus, puis a ajouté sa prise en charge dans GTK+.

Intégration d’un service de stockage en ligne dans Fichiers

Comme nous pouvons le constater, dans le panneau latéral nous avons bien le service MyCloud qui utilise sa propre icône, nom, statut, ainsi que la fourniture d’un menu personnalisé.

Comment ça fonctionne ?

Les services de cloud exposent l’API D-Bus, puis écoutent ses appels, agissant comme un serveur. En outre, les services de cloud implémentent la méthode D-Bus « CloudProviderUpdated », qui notifie à D-Bus que le service a mis à jour son statut, son icône, le chemin ou tout ce dont il a besoin.

Les fonctionnalités actuellement disponibles sont :

  • GetIcon : récupère l’icône du service
  • GetName : récupère le nom du service
  • GetPath : récupère le dossier où le service stocke ses fichiers
  • GetStatus : récupère l’état (inoccupé, synchronisation, erreur) du service

Et pour finir, nous pouvons exporter GMenuModel au travers de D-Bus pour la création de menus personnalisés.

L’autre point important, c’est que l’API D-Bus peut être étendue pour répondre à tous les besoins.

Bien que le travail soit toujours en cours et qu’il reste du chemin avant que ça ne puisse prétendre devenir une spécification Freedesktop, le fait que les différents services puissent, à terme, supporter la même norme implémentée par les différents environnements de bureau, laisse de grands espoirs de voir la situation s’améliorer enfin.

Et dans l’éventualité où la communauté devrait faire elle-même le travail, Carlos Soriano semble tout de même penser que la situation sera bien plus simple qu’auparavant.

Prise en charge du renommage et de la suppression dans les boîtes de dialogue de fichiers

Parfois, en découvrant certaines nouveautés à venir, on ne peut s’empêcher de se demander pourquoi elles n’étaient pas présentes depuis le début. C’est le cas des nouvelles boîtes de dialogue Ouvrir et Enregistrer sous de GNOME 3.18, qui permettront enfin de pouvoir supprimer ou renommer directement des fichiers ou dossiers…

Pour la musique, il s’agit du morceau Sad Robot du groupe pornophonique.

Les dons en provenance de l’UE seront désormais traités par la Fondation Wau Holland

La Fondation GNOME et la Fondation Wau Holland ont récemment conclu un accord qui permettra d’améliorer considérablement la façon dont les dons au projet GNOME en provenance de l’Union européenne seront gérés.

Avant la signature de cet accord, la Fondation GNOME était en mesure de recevoir des dons par le biais de nombreuses méthodes de paiement (virements bancaires, chèques, transferts PayPal…), que ce soit pour des dons ponctuels ou récurrents dans le cadre du programme des Amis de GNOME. Cependant, les donateurs devaient résider aux États-Unis pour que leurs contributions puissent bénéficier d’une déduction fiscale. Quant aux virements bancaires en provenance de l’Union européenne, les frais étaient prohibitifs.

La Fondation GNOME a travaillé étroitement avec la Fondation Wau Holland pour simplifier le processus concernant les dons effectués au sein de l’Union européenne. Grâce à cet accord, les Européens pourront désormais effectuer un don à la Fondation GNOME par le biais de la Fondation Wau Holland, leur permettant ainsi de recevoir une attestation pour bénéficier d’une déduction fiscale.

Alors, pour aider à financer les frais concernant l’infrastructure, le matériel ou pour que les développeurs puissent se rendre et travailler ensemble lors des différentes conférences (GUADEC, FOSDEM, West Coast Summit…), n’hésitez pas à faire un don ;)

Un possible nouvel agrégateur de flux RSS ?

Début juillet, le designer Allan Day publiait les maquettes d’une possible nouvelle application d’agrégation de flux RSS et Atom, suivi quelques jours plus tard par un billet Google+ du développeur Igor Gnatenko annonçant s’y consacrer entièrement.

En plus de respecter l’ergonomie des applications GNOME, cette application pour le moment nommée News, devrait permettre de souscrire à des flux RSS ou Atom, faciliter la découverte de nouveaux flux, différencier efficacement les nouveaux articles de ceux ayant déjà été lus (par flux ou de façon globale), permettre l’ajout en favoris ou la sauvegarde des articles pour une lecture ultérieure, formater les articles pour une lecture plus facile, proposer un mode de lecture sans distraction… sans oublier le partage des articles.

Les nouveaux articles
La liste des différents flux disponibles

La lecture des articles dans leur format d’origine, la prise en charge des flux audio/vidéo, l’intégration avec des applications mobiles ou l’ajout d’articles en provenance du navigateur sont également envisagés.

Aucune date de disponibilité n’a pour le moment été annoncée, mais nous sommes beaucoup trop tard dans le calendrier de développement de GNOME 3.18 pour espérer ne serait-ce qu’une pré-version avant GNOME 3.20, prévu quant à lui pour le mois de mars 2016.

Nouveau composant GTK+ pour l’affichage des images

Dans le but d’éviter la duplication de code et ainsi faciliter le développement et la maintenance des différentes applications qui nécessitent de pouvoir afficher une image en taille réelle (le Visionneur d’images, Photos, un client Twitter ou de messagerie…), Timm Bäder s’est attelé à développer un nouveau composant GTK+, GtkImageView.

Bien que toujours en cours de développement, ce dernier devrait, à terme, offrir des possibilités de mise à l’échelle, rotation, chargement asynchrone, prise en charge des gestes tactiles (pour la mise à l’échelle et la rotation), tout en permettant de définir différents niveaux de zoom.

Le futur de Photos

Jusqu’à présent, les développeurs de Photos se sont surtout attachés à faire de cette application une visionneuse et un organisateur de photos aussi agnostique que possible quant à la provenance de ces dernières, permettant d’afficher tout aussi bien des photos stockées localement sur le disque dur de l’utilisateur, qu’en provenance de services distants tels que Facebook, Google ou Flickr.

Cette partie étant considérée comme mature, il est désormais temps de passer à l’étape suivante ;)

Édition

Photos utilise d’ores et déjà la bibliothèque graphique GEGL qui devrait être au cœur de la prochaine version de GIMP, et dont le développeur Jehan a récemment présenté la dernière version sur LinuxFR.

Une telle bibliothèque, qui bénéficie de la collaboration de développeurs d’un nombre grandissant de projets qui y font désormais appel, devrait pouvoir offrir de grandes possibilités en terme de filtres (flou, netteté, filtres artistiques, etc.), de modification des couleurs (balance, saturation, etc.) ou de traitement (découpe, redimensionnement, rotation, etc.)

Le design de la nouvelle interface suit les grands principes de GNOME Shell : « concevoir une interface permettant l’auto-apprentissage des débutants, qui soit efficace pour les utilisateurs avancés, tout en étant optimisée pour les personnes ayant un niveau intermédiaire ».

Les autres principes étant de réduire la quantité de travail que l’utilisateur doit fournir, la prévention des erreurs lorsque c’est possible (tout en permettant de pouvoir facilement revenir en arrière lorsque elles se produisent), tout en privilégiant l’affichage du contenu.

Les différents outils d’édition sont organisés selon une logique de flux de travail : découpage, correction des couleurs (luminosité, contraste, saturation…), amélioration de la netteté, ainsi que l’application d’éventuels filtres.

Le flux de travail
Les différents filtres

Import

Photos gère parfaitement les photos déjà présentes, mais un gros travail est prévu pour faciliter l’import de nouvelles photos depuis l’appareil photo de l’utilisateur. L’import devant pouvoir être effectué d’un simple clique, tout en garantissant que ce soit sans erreur, et parfaitement bien rangé à l’arrivée.

Partage

L’autre grand chantier concerne le partage. De nos jours, la plupart des gens prennent des photos dans l’idée de les partager. À terme, il est prévu de doter GNOME d’une infrastructure de partage (partage de contenu entre applications sandboxées, accès à des services depuis des applications sandboxées, partage sur les réseaux sociaux…). Mais la notion de partage étant si importante de nos jours, qu’il est prévu d’ajouter la prise en charge des différents réseaux sociaux bien avant qu’une telle infrastructure ne soit enfin disponible.

Partage par courrier électronique ou sur les réseaux sociaux

Améliorations générales

En dehors des fonctionnalités d’édition, d’import ou de partage, d’autres changements sont prévus, comme une vue chronologique améliorée :

La vue chronologique

Les principaux changements concernent l’ajout de dates, le passage aux vignettes carrées, ou le fait de cacher le titre des différentes images dans le but de rendre la vue moins encombrée et la navigation plus facile.

Autre changement, la présence d’une barre latérale Détails. Cette dernière devant permettre d’organiser les photos en leur donnant un titre et une description, ou en les assignant à différents albums.

La nouvelle barre latérale pour l’organisation des photos